Blog

Les 4 Accords Toltèques

Parce que certains ne le connaissent pas encore, je voulais partager avec vous un de mes livres préférés, simple, facile d'accès, pas si difficile à mettre en oeuvre et dont la sagesse produit des effets très rapidement dans nos vies, le résumé :

Les 4 Accords Toltèques

Pour les pressés, expliquée aux enfants :

Ou bien, en version presque intégrale, en livre audio :

Etude d'Harvard sur le bonheur

Harvard a suivi la vie d'hommes sur 75 ans...
Différence entre ce dont les gens croient avoir besoin pour être heureux et réussir leur vie, et la réalité, cet élément clef qui fait réellement la différence !

La réalité ? ... ou nos réalités ?

"Ce que l'homme appelle vérité, c'est toujours sa vérité, c'est-à-dire l'aspect sous lequel les choses lui apparaissent." - Protagoras

"La réalité n’est qu’une illusion, bien que très tenace." - Albert Einstein

J'en parle régulièrement : NOUS SOMMES DES CONSTRUCTEURS DE RÉALITÉ !

Même si ça peut rassurer de croire le contraire, LA réalité n'existe pas en tant que telle, il n'y a que des réalités que nous construisons en fonction de notre capacité à percevoir, de notre niveau de conscience, de nos croyances, de notre point de vue sur les choses, de notre vision du monde (liée le plus souvent à ce qu'on nous a fait croire que le monde était) et de nos objectifs qu'ils soient conscients ou pas. Cette réalité que nous nous sommes construite évolue donc en fonction de l'évolution de toutes ces choses !

En changeant juste un seul de ces éléments, notre réalité elle-même change. Nous pouvons changer notre réalité et non plus la subir ! (ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, des évènements arrivent, je ne parle pas de ça, je parle de changer la manière de les percevoir, donc de les ressentir et de réagir)

Prendre conscience et accepter que cette réalité n'est qu'une sorte de croyance d'une part et que ma réalité peut ne pas être la même que celle des autres sans pour autant qu'ils se trompent d'autre part, est un premier pas vers moins de souffrance et permet aussi de mieux comprendre et accepter les autres ;)

Pourquoi j'écris...

Ainsi que je l'avais écrit il y a peu, j'écris en temps normal assez rarement sur internet. Je ne me considère pas du tout comme un littéraire, un écrivain ou encore un essayiste. Je ne me considère pas non plus comme quelqu'un dont l'avis a une réelle importance.

Non, j'écris essentiellement pour me débarrasser des pensées qui me tournent en rond dans la tête, souvent parce que quelque chose me fait réagir ou me perturbe...

Bien souvent, je prends simplement une feuille de papier car ce sont des pensées qui ne regardent pas la "communauté". Je ne conserve alors même pas ce que j'ai écrit, car c'était juste pour évacuer toutes ces idées (et éventuellement parfois les organiser un peu) ;)

Mais ces temps-ci, j'écris beaucoup sur internet, car je suis malheureusement trop souvent perturbé par ce que j'y lis...

---------------------------------------------------------------------------------
Et finalement, je me rends compte en écrivant ce petit texte (et je trouve ça plutôt rassurant) que j'écris tout de même la plupart du temps surtout des idées qui me viennent concernant mes prestations artistiques ! (et je commence à avoir un certain nombre de cahiers remplis de ces idées puisque j'en remplis au moins un de 200 pages par an !) ;)

"Prouvez-le !"

Une citation que je viens de lire sur le mur d'un ami et issue d'une page d'athées qui "réfléchissent" (comme si les croyants n'y parvenaient pas) :

"Il n'y a pas une seule religion qui peut survivre à ces 2 mots : prouvez-le !"

Il me semble qu'il n'y a pas non plus un seul athée qui puisse répondre à ça : Dieu n'existe pas ? Prouvez-le !

En effet, messieurs les athées bien-pensants, vous ne pourrez pas non plus prouver que Dieu n'existe pas. Vous CROYEZ que Dieu n'existe pas. Mais en fait, vous n'en savez rien ! Vous avez CHOISI de CROIRE que Dieu n'existe pas. Votre conviction, votre assurance arrogante n'est qu'une croyance, ni plus, ni moins légitime ou valable que celle de croire en Dieu !

Une absence de preuve n'a jamais été une preuve d'absence !

Finalement, quand vous voulez convaincre les autres d'adopter votre croyance (voire l'imposer), cette croyance que vous jugez supérieure, la seule valable et véritable ... heu, comment dire, ça me fait penser à certaines choses d'aujourd'hui et d'hier ... et je préfère ne pas en dire plus pour ne pas vous froisser ! ;)

Pour ma part, je ne sais pas si un Dieu doté d'une conscience existe. Pour autant, je ne dirais jamais qu'il n'existe pas, je n'en sais rien du tout. Et je vis très bien avec cette incertitude... :)

------------------------------------------------------------------------------
EDIT : ce que je dis concernant le fait de ne pas savoir, et donc de ne pas me prononcer, est valable pour toutes les autres croyances que je n'ai pas choisi d'adopter ... car oui, j'ai choisi d'adopter quelques croyances, mais en connaissance de cause, pas parce qu'on m'aurait converti ou parce que j'ai été éduqué dedans ;)

Croyance et savoir

Je pratique le véritable scepticisme, pas le pseudo-scepticisme si communément répandu
Quand je sais, c'est une connaissance ou un savoir.

S'il n'y a rien de tangible, de vérifié ou de vérifiable, je dis que je ne sais pas ! C'est peut-être vrai ... ou pas !
Quand je ne sais pas, je peux choisir de croire ou ne pas croire, ou de rester dans le doute, sans certitude. Mais c'est un choix ! Et je suis conscient que c'en est un ! ;)