Miroir, mon beau miroir...

On ne peut pas plaire à tout le monde et notamment pas à tous nos spectateurs.
Je sais donc que mon spectacle ne peut pas plaire à tout le monde. En fait, je n'ai clairement pas voulu faire quelque chose de consensuel et donc selon moi, sans saveur. Mon spectacle ne laissera donc certainement pas indifférent Clin d'œil
 
Autant le dire tout de suite, ceux qui viendraient pour tenter de déceler des trucs (de magicien), ceux qui viendraient en pensant voir du psycho-illusionnisme (pseudo-psycho et pseudo-hypno d'ailleurs la plupart du temps) ne peuvent qu'être très déçus. Ceux qui viendraient pour voir des effets flashies et des tours de cartes, ceux qui viennent à un spectacle qu'ils pourraient voir à la télévision ou qui aiment des divertissements qui leur permettent de se vider la tête (quelle idée !) seront également déçus !
Mon spectacle a été conçu pour un public adulte, intelligent et cherchant quelque chose de réellement différent.
 
Un des objectifs dans ce spectacle (un fil conducteur en somme) était de faire réfléchir les spectateurs, leur permettre de se poser les bonnes questions par rapport à eux-mêmes et leur vie... de semer une petite graine qu'ils seraient libres de faire germer ou pas.
L'objectif est atteint pour la plupart et beaucoup m'en remercient que ce soit le soir même ou plus tard.

Malheureusement, il est impossible de montrer quelque chose à quelqu'un qui refuse de voir : "il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir" !
 
Hier, j'ai donc lu un avis très ... tranché : "Le spectacle est nul !"  (Est-ce parce qu'on n'aime pas quelque chose que cette chose est nulle ?)
 
J'avais repéré la spectatrice avant même le début du spectacle. Je l'ai observée tout au long du spectacle.
C'est la seule spectatrice à avoir refusé de participer à tout (notamment l'exercice de visualisation collectif), les bras croisés, dans une posture de refus pendant pratiquement tout le spectacle.
Comment en retirer quelque chose et profiter si on refuse de participer (au sens large du terme) ?!
C'est comme aller dans un parc d'attraction, s'asseoir dans un coin et ensuite venir dire : "C'est nul, je ne me suis pas amusé !"
Pourquoi être venu ?! Pourquoi payer pour venir voir un spectacle qui manifestement ne lui plaira pas ?  On peut s'interroger sur ses réelles motivations !

Je ne sais pas trop ce qu'elle s'attendait à voir, le pitch du spectacle est pourtant assez explicite. Dans ce cas, à qui la faute ? Est-ce celle du spectateur qui ne sait pas lire le pitch du spectacle ou bien est-ce la mienne qui ne suis pas conforme à qu'elle aurait voulu voir ?

Ayant reçu pas mal de messages exactement opposés au sien, j'ai du mal à comprendre comment pour le même spectacle, les avis peuvent être si divergents !
C'est sans doute lié aux attentes des spectateurs.

Malheureusement avec les personnes refusant de croire aux possibles, leurs objectifs sont bien souvent en réalité, quoi qu'ils en disent, liés à leur ego !
Et quand elles ne peuvent trouver de faille, quand elles ne peuvent prouver qu'elles sont supérieures, leur impuissance se transforme en colère et en haine !

Alors, pour ne plus voir cette image d'elles-mêmes déplaisante (et insupportable ?) que leur renvoie le miroir, il est sans doute plus simple de dire que le problème vient du miroir et d'essayer de le briser ! "Miroir mon beau miroir, dis-moi que je suis la plus belle !"

Une de leurs autres manières de faire serait d'éteindre la lumière (en prétendant vouloir nous éclairer au contraire !), mais ça c'est un autre débat Clin d'œil

Au lieu de ça, nous pouvons au contraire ouvrir les yeux, ouvrir notre esprit, nous regarder en face et choisir de grandir, d'évoluer et nous épanouir, en choisissant de nous affranchir des dogmes, des conditionnements et des limites qu'on a voulu nous imposer pour nous asservir, pour pouvoir dire nous-mêmes :

Le jour où j'ai ouvert les yeux...

spectacle pensées