"Nourrir" son corps

Notre corps se nourrit de différentes choses. La première à laquelle la plupart pensent immédiatement, c'est la nourriture.
Certains pensent également à la boisson mais peu s'intéressent à ces autres choses qui nourrissent notre corps.

Ce sont, par ordre d'importance :

L'air que nous respirons. Ça nous semble tellement évident que nous n'y prêtons même plus attention ! Pourtant la plupart d'entre nous n'utilisent même pas la moitié de leur capacité pulmonaire ! Travaillez votre respiration...

L'eau que nous buvons. Nous ne pouvons nous passer de boire. C'est même plus important que manger ! Pourtant beaucoup ne boivent pas assez ou ne boivent que des cochonneries (sodas par exemple) ! Nous devrions boire environ 30ml d'eau par kg de poids de corps !

La nourriture que nous mangeons. On nous en parle tout le temps. Si j'étais cynique, je dirais que ce n'est pas tant pour notre santé que pour les profits que ça peut rapporter à l'industrie agro-alimentaire, si puissante qu'elle est capable d'infléchir toute la politique de notre pays...

Les mouvements que nous faisons. On pense immédiatement à l'exercice physique (vous noterez que je n'ai pas employé le mot "sport") mais pas seulement, la posture que nous avons, la manière dont nous nous déplaçons, appréhendons l'espace autour de nous.
Un corps pas assez (ou mal) utilisé perd de ses capacités. Tout cela influe sur notre état d'être, notre santé et notre état d'esprit...

Les pensées que nous avons, que nous nourrissons. Vous connaissez sans doute la métaphore du verre à moitié plein et celui à moitié vide. Nous sommes des constructeurs de réalité, de sens. Nous créons nous-même notre bonheur ou notre malheur. Nous construisons nous-même le monde dans lequel nous vivons. Là où certains voient des épreuves, des difficultés, d'autres CHOISISSENT d'y voir des opportunités, des challenges qui les feront devenir meilleurs !
Les choses ne sont ni bonnes ni mauvaises en elles-mêmes, c'est nous-mêmes qui leur donnons du sens et les qualifions comme telles ! Un bon exercice pour commencer, c'est déjà de focaliser sur ce que vous voulez et pas sur ce que vous ne voulez pas !

Les émotions et sentiments que nous ressentons. Nous connaissons tous des mots comme somatisation, dépression, pourtant nous nous disons souvent que c'est valable pour les autres. Saviez-vous qu'il existe un lien avéré entre cancer et dépression ?
Certains se laissent aller à ce qu'ils ressentent et laissent venir les sentiments comme ils viennent, parfois bons mais aussi malheureusement souvent mauvais (tristesse, peur, colère, frustration, envie, doute, angoisse, culpabilité...) D'autres choisissent de combattre les mauvais dès qu'ils les sentent sur le point de surgir car ils sont générateurs de très mauvaises énergies qui nous empêchent d'avancer et d'agir. Pour cela, il faut commencer par être être à l'écoute et conscient de ce qui se passe en nous...

Les mots que nous employons. La manière dont nous parlons aux autres mais également la manière dont nous nous parlons à nous-même. Certains disent que le langage permet d'accéder à l'inconscient et à la manière dont notre cerveau fonctionne.
Nous nous parlons à nous-même constamment et la manière dont nous nous parlons renforce les croyances positives ou négatives que nous avons sur nous-mêmes ou sur les autres et le monde dans lequel nous vivons (car rappelez-vous, nous ne le voyons que comme nous croyons qu'il est !)
Par ailleurs, dire des paroles encourageantes, stimulantes, réconfortantes, aimables à tous ceux que vous rencontrez (et pas seulement à votre entourage où les personnes que vous appréciez) ne vous coûte rien, vraiment rien. Ca fait du bien aux autres et les rend bien mieux disposé à votre égard et à l'égard des autres aussi ! Imaginez l'impact que ça pourrait avoir sur le monde chacun le faisait ! Pourquoi attendre ? Pourquoi attendre que les autres le fassent aussi ? cf. Le conte chaud et doux des Chaudoudoux

"Plus facile à dire qu'à faire" me direz vous ! "Je n'ai pas le temps de m'intéresser à tout ça !"
Je vous répondrai alors que beaucoup des meilleurs businessmen et businesswomen au monde y parviennent. Pensez-vous vraiment que ces personnes ont plus de temps libre que vous ? Non, elles en ont encore bien moins ! Mais elles ne se trouvent pas d'excuse pour ne pas le faire et trouvent au contraire que tout cela fait partie d'une bonne hygiène de vie : Mens Sana in Corpore Sano, "un esprit sain dans un corps sain" !

pensées développement personnel